DPFuyLYW0AA6r6e

MLG Dallas : Insanatised Interview

Après avoir révélé l’identité des quatre joueurs qui composeraient notre roster CoD et leur qualification pour les poules de la MLG Dallas, il est temps maintenant de rentrer dans le vif du sujet en faisant plus ample connaissance avec le seul nouveau visage qui compose le quatuor :  Insanatised. Quoi de mieux pour ce faire que de réaliser une interview !

Bonjour Nathan, pourrais-tu te présenter pour permettre à la communauté Epsilon Esports de mieux te connaître ? 

Mon nom est Nathan Orton, plus connu sous le nom d’Insanatised et j’ai 18 ans.

Quel fut le premier jeu vidéo auquel tu ai joué ? 

Le premier jeu auquel j’ai joué, je devais avoir 5 ou 6 ans mais je ne me souviens plus du nom. Par contre je me souviens parfaitement des nombreuses heures que j’ai passé sur Crash bandicoot ensuite je me suis lancé sur GTA et tant d’autres.

Quand as tu commencé à joué de manière compétitive à un jeu vidéo et sur quel jeu as-tu fait tes premiers pas en compétition ? 

J’ai fait mes débuts sur MW3 en 2011. C’est le premier CoD sur lequel j’ai débuté la compétition.

Comment as tu été contacté par les joueurs Epsilon Esports ? Comment as tu été intégré dans l’équipe ? 

Je faisais équipe avec Hawqeh sur Ghosts et par la suite j’ai aussi joué en équipe avec Vortex sur Advance Warfare, bien que je n’ai jamais gagné un tournoi avec j’ai terminé deux fois deuxième à un événement lorsque je jouais avec Vortex.

Que penses tu du nouveau Call Of Duty ? 

Je trouve ce jeu meilleur dans tous les aspects du jeu comparé à ce que nous avons depuis 3 ans. Mon seul problème sur COD World War II concerne les traces de pas. Une fois ce problème résolu, ce jeu prendra une toute autre dimension.

Maintenant que tu as 18 ans, tu peux finalement prendre part à la compétition et la COD World League. Comment vois-tu cette nouvelle page de ta carrière qui s’ouvre ? 

Je vois cela comme un nouveau départ, j’ai pu profité de plusieurs années dans l’ombre pour progresser et changer certaines choses qui ne me permettaient pas d’avoir autant de réussite que je le souhaitais. J’ai progressé en tant qu’individu mais pas seulement, aussi en tant que joueur, j’attends maintenant avec impatience de voir ou cela va me mener.

MLG Dallas sera ton premier tournoi majeur aux Etats-Unis contre les meilleures équipes mondiales, comment te sens-tu ? Es-tu un peu nerveux ? 

Être stressé ou anxieux ne sert à rien. Je suis quelqu’un de calme et concentré, je sais ce que je dois faire en tant que joueur pour permettre à l’équipe de réussir. Je n’ai pas joué sur la scène compétitive pendant 6 ans pour arriver si près du but et ne pas être performant le jour venu.

Que penses-tu des changement de règles qui se sont passés jeudi dernier et qui touchent le mode compétitif (Gridiron supprimé, changement des respawn en CTF) ? 

Tous les changement sont positifs, c’est bien je pense de faire une croix sur les jetpacks en supprimant le mode de jeu Gridiron, le focus sur les modes de jeu BOTG est important pour moi.

Quels sont tes objectifs pour la MLG Dallas ? 

L’objectif est bien sûr de gagner, le jour ou je me lèverai sans cette flamme intérieur qui me pousse à devenir un champion, j’arrêterai tout.

Quel joueur t’as le plus impressionné en ce début de saison en Europe ? 

Il ne s’agit pas vraiment d’un joueur en particulier mais plutôt d’une équipe qui nous a donné l’occasion de disputer des parties vraiment intéressantes. Il s’agit de Brian & co ((Braaain, Revolt, Insight and Defrag), même s’ils n’ont pas pu se qualifier pour les phases de poule et ont donc split, c’est l’équipe qui nous a posé le plus de soucis.

Penses tu que les équipes françaises tels que Team Vitality et Supremacy ont les qualités pour faire de bons résultats cette année lors des compétitions internationales ? 

Ils ont leur propre style de jeu et donc tout dépend vraiment des équipes qu’elles seront amenées à affronter. Elles sont capables de créer des surprises mais pour faire des bons résultats je pense que leur seul espoir de faire un résultat cette année est de tomber sur une équipe ayant un jour sans.

Comment est-ce que tu te détends après un tournoi 2K ? Entre des matchs 2K ? 

J’essaye juste de me relaxer en écoutant de la musique et je regarde les autres équipes en course via les streams.

Si tu devais avoir un super pouvoir, tu prendrais le clin d’oeil de Dqvee ou l’organisation de GB de Vortex ? 

Celui de Dqvee, pour Vortex je pense qu’il a eu beaucoup de chance que je n’avais pas 18 ans à l’époque car sinon je l’aurai définitivement out grind.

Veux tu ajouter quelque chose pour terminer l’interview ? 

Merci à Epsilon Esports pour cette opportunité de pouvoir faire ce que j’aime faire.

Romain.